printUse ctrl + p to print the page

Classement par paire (MARP-ASEG)

But de l’outil
Le classement par paire renseigne sur les problèmes les plus importants des différents membres de la communauté. Il permet également de comparer les priorités des différentes personnes.

Difficulté d’utilisation 
Facile – modérée – pour personnes expérimentées/facilitateurs

Avantages 
Souvent, les principaux problèmes prioritaires sont liés à l’impératif quotidien de la satisfaction des besoins fondamentaux et, dans certains cas, ils sont en rapport avec l’espoir d’un futur meilleur. Certains problèmes sont liés aux questions de genre, par ex., le manque de contrôle des femmes sur les ressources clés ou la division du travail selon le sexe. Le classement par paire met en lumière l’écart entre les problèmes prioritaires des hommes et des femmes et montre les problèmes communs. De même, il fait ressortir les problèmes des différentes catégories socioéconomiques.

Exemple
Ce classement par paire, réalisé au Kenya, montre que les problèmes prioritaires sont le "manque d’intrants", le "climat" et le "manque de terres".

Etapes dans l’utilisation de l’outil

  • Former deux groupes cibles distincts, l’un de femmes et l’autre d’hommes, en ayant soin que toutes les catégories socioéconomiques soient représentées dans chaque groupe (se baser sur la carte sociale).
  • Les participants sont invités à réfléchir à leurs "problèmes", en se référant aux questions mises à jour dans l’analyse du contexte de développement et des moyens d’existence. Après discussion, ils doivent faire une liste des 6 problèmes (peu importe l’ordre) les plus importants pour eux.
  • Préparer la grille de classement par paire en écrivant les 6 problèmes sur un axe horizontal et sur un axe vertical. Il peut être utile de disposer de cartes individuelles pour y écrire chaque problème (ou le symbole du problème).
  • Pour chaque problème, on demande à chaque personne de le comparer avec un autre de la liste (en montrant éventuellement une paire de cartes avec deux problèmes différents) et de choisir le problème qui lui semble le plus important. Chaque choix est reporté dans la grille. Les raisons à l’origine des choix sont données.
  • L’exercice se poursuit jusqu’à épuisement de toutes les combinaisons.
  • Pour compléter la grille de classement par paire, on compte le nombre de fois que chaque problème a été choisi et on obtient ainsi une hiérarchisation des problèmes. Les trois problèmes sélectionnés le plus souvent seront les problèmes prioritaires du groupe.
  • L’exercice est répété avec de nouveaux groupes cibles, cette fois formés sur le critère de la catégorie socioéconomique. Chaque groupe doit être composé de femmes et d’hommes.
  • Les résultats des deux exercices sont comparés.